Quel est le coût d’un recrutement

3 Jan 2024 | blog, Recrutement-blog

Temps de lecture : 8 minutes

Quel est le coût d’un recrutement ?

Vous voulez vous démarquer de la concurrence et faire prospérer votre entreprise ? Vous pouvez diversifier vos offres et conquérir de nouveaux marchés ou augmenter votre production et renforcer votre position sur le marché actuel, entre autres solutions… Dans les deux cas, il va falloir recruter les talents à même de réussir ces projets. Cependant, trouver le bon candidat est loin d’être une mince affaire. Le recrutement prend du temps et coûte de l’argent ! D’ailleurs, une entreprise débourse entre 3 000 et 10 000 euros pour chaque campagne. Pourquoi un tel écart dites-vous ? Parce que le coût d’un recrutement dépend d’un grand nombre d’éléments. On vous invite à les découvrir dans cet article !

Evaluer le cout du recrutement

Le coût d’un recrutement, c’est quoi au juste ?

Recruter des collaborateurs est essentiel à toute entreprise. Ils représentent, en effet, la main-d’œuvre nécessaire à la réussite de tous vos projets. Par conséquent, recruter des talents constitue une des clés menant au succès. Or, le recrutement n’est pas gratuit ! Et ce, que vous le réalisiez en interne ou fassiez appel à une agence de recrutement. Le coût du recrutement englobe, en fait, tous les frais que le processus peut occasionner.

Comme vu plus haut, le budget de recrutement est compris entre 3 000 et 10 000 euros en France, une estimation que Le Figaro confirme. Plus précisément, il s’agit de la somme à débourser pour chaque campagne. Pourquoi est-ce aussi cher, demandez-vous ? Eh bien, le processus de recrutement présente une durée moyenne de 32 jours. On peut en déduire que l’équipe de recrutement travaille durant de longues heures avant de dénicher le bon candidat. Ce qui vient forcément grever le budget. Sans oublier les postes de dépenses inhérents au recrutement qui sont nombreux :

  • l’identification du besoin en recrutement,
  • la conception de l’annonce de recrutement,
  • la publication de l’offre d’emploi sur le bon jobboard,
  • le sourcing ou la recherche de candidat,
  • la phase de présélection (tri des CV),
  • la sélection (tests, entretiens, évaluation…),
  • le recours à une prestation de recrutement externe,
  • les formalités de déclaration d’embauche,
  • l’accueil et l’intégration du collaborateur,
  • le versement du salaire…

Nous aurons l’occasion de détailler ces éléments dans les prochains paragraphes.

Que faut-il prendre en compte dans le calcul du coût d’un recrutement ?

Vous l’avez compris, le coût du recrutement englobe beaucoup d’éléments ! Il faudra tous les prendre en compte pour un calcul précis :

Les coûts directs d’un recrutement

Ces coûts correspondent aux frais directement liés au recrutement. Ce sont :

  • Le sourcing : il s’agit de rechercher des candidats. Une démarche qui peut se faire sur des sites gratuits ou des plateformes payantes. Le choix dépend de vos besoins en termes d’efficacité. Dans tous les cas, vous devez tenir compte du temps passé à sourcer.

  • La diffusion de l’offre d’emploi : le sourcing ne suffit pas forcément pour trouver des CV. Il va aussi falloir publier une annonce de recrutement sur des jobboards et/ou les réseaux sociaux…

  • Les phases de sélection : elles englobent le tri des candidatures, les appels téléphoniques, les tests et les entretiens d’embauche… Chacun de ces éléments a un coût ! A titre d’exemple, un entretien peut coûter environ 20,60 euros de l’heure à une entreprise, selon Talent Program.

  • Les outils de recrutement : vous recrutez vous-même vos talents ? Pour réussir le recrutement, il convient d’utiliser certains outils. Parmi les plus courants, vous avez le logiciel ATS (gestion des candidatures), la CVthèque (achat de CV) et le logiciel d’onboarding (intégration d’une nouvelle recrue)…

  • La rémunération de l’équipe de recrutement : calculez également le temps qu’il faut à l’équipe responsable du recrutement pour trouver le bon candidat.

Le recours à une entreprise de recrutement : comme beaucoup d’employeurs, il se peut que vous fassiez appel à une société de recrutement. Dans ce cas-là, pensez à inclure le tarif de prestation de recrutement dans le calcul du budget recrutement. Si vous avez du mal à déterminer cet élément, fiez-vous à Phénix Concilium ! Pour plus de détails, rendez-vous à la fin de l’article !

Les coûts indirects d’un recrutement

Faisons un tour du côté des coûts indirects au recrutement :

  • Les frais liés au nouveau collaborateur : ce sont toutes les dépenses relatives à l’embauche. Elles englobent notamment le salaire, les avantages en nature, le temps de formation et d’accompagnement…
  • Le processus onboarding : les démarches d’intégration de la nouvelle recrue peuvent engendrer différents frais. Ils comprennent l’établissement du contrat de travail et l’organisation de la visite médicale d’embauche. Sans oublier la préparation du poste de travail (matériel, mobilier, badges, fournitures, accès aux logiciels…)…
  • La formation de la nouvelle recrue : cette étape permet au candidat recruté de se familiariser avec son nouveau poste, le temps qu’il prenne ses marques. En tout cas, c’est un élément de plus qui occasionne des frais…

Comment calculer le coût d’un recrutement ?

Une fois que vous connaissez les éléments à intégrer dans le coût du recrutement, ce sera plus facile de le calculer. Pour cela, il suffit d’appliquer la formule suivante (selon PayFit) :

calcul recrutement

Vous avez des difficultés à calculer le coût de vos recrutements ? Sollicitez un professionnel du service de recrutement, comme Phénix Concilium ! Nous vous proposons une solution de recrutement complète pouvant inclure l’établissement d’un budget recrutement.

Combien coûte un recrutement raté ?

Le saviez-vous ? Un recrutement est considéré comme raté quand un salarié fraîchement embauché démissionne dans les 12 mois qui suivent son intégration. En estimer le coût n’est pas chose simple. Et pour cause, des tas de critères entrent en compte (niveau de responsabilité, nature du poste, rémunération…). Néanmoins, le coût d’un recrutement raté s’élève entre 20 000 et 150 000 euros, avec une moyenne de 45 000 euros, une estimation confirmée par Le Figaro.

cout d'un recrutement raté

Comment réduire les coûts d’un recrutement ?

Une entreprise recrute de nouveaux collaborateurs pour assurer la continuité de ses activités, vous êtes d’accord ? Mais comme vous le savez, le recrutement est un processus coûteux. Heureusement, vous disposez de différentes solutions pour optimiser les dépenses :

Puisez dans vos ressources internes

Avant de lancer une campagne de recrutement, pensez d’abord à prospecter en interne. Grâce à une bonne stratégie de développement des compétences, vos salariés peuvent gagner en qualification et s’adapter aux postes à pourvoir. Ces opportunités les rassurent et contribuent à leur fidélisation, puisqu’ils savent qu’ils pourront évoluer au sein de votre entreprise. Ce qui améliore votre marque employeur.

Et le plus important, le recrutement en interne est moins cher. Il aide à réduire les besoins en recrutement, et donc les coûts inhérents.

Recourez à la cooptation

Une autre façon de réduire le coût de vos recrutements, c’est de recourir à la cooptation. Cette méthode consiste à demander à vos collaborateurs de diffuser vos offres d’emploi sur leurs propres réseaux, moyennant une prime. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi leur demander de vous recommander des talents.

Peu coûteuse mais efficace, la cooptation peut vous mener vers des profils rares, difficiles à atteindre en temps normal.

Utilisez des canaux de recrutement pertinents

Il existe des jobboards dédiés à des secteurs d’activité ou des métiers bien précis. Par conséquent, assurez-vous de diffuser votre annonce de recrutement sur les bons canaux. De cette façon, vous pourrez vous adresser directement à votre cible et recevoir des candidatures qualifiées. Dans le cas contraire, vous risquez de mettre plus de temps à trouver les profils qu’il vous faut. Ce qui peut générer plus de frais.

Développez votre marque employeur

Selon LinkedIn, une bonne marque employeur peut réduire de moitié les coûts d’un recrutement. Comment, dites-vous ? Eh bien, c’est à travers votre image de marque que vous communiquez les valeurs de votre entreprise à vos futurs talents. Ce qui vous permet de recevoir des candidatures issues de profils en phase avec la culture de votre entreprise. Du coup, vous mettez moins de temps à trouver des talents qualifiés, diminuant, par la même occasion, le coût du recrutement.

Automatisez une partie des tâches

Même si vous recherchez des profils différents pour chaque poste, le processus de recrutement reste à peu près le même. Alors, pour gagner du temps et réduire les coûts, pensez à automatiser certaines tâches, comme :

  • la diffusion de l’offre d’emploi,
  • la collecte des CV,
  • le tri et le traitement des candidatures,
  • la gestion des entretiens…

Et les solutions de recrutement, quelles sont-elles ?

Vous envisagez de recruter pour agrandir votre effectif ? Deux solutions de recrutement s’offrent à vous :

Le recrutement en interne

Ce processus consiste à recruter parmi vos propres collaborateurs. Cela peut être dans le cadre d’une promotion interne, d’un transfert ou de la transformation d’un emploi temporaire en poste permanent…

Par ailleurs, recruter en interne offre un grand nombre d’avantages. C’est plus rapide, moins cher et moins contraignant qu’un recrutement externe. En plus, cela permet de développer votre marque employeur. Par contre, vos options sont assez limitées. Vous risquez donc de faire une croix sur d’excellentes opportunités.

Le recrutement en externe

Contrairement au recrutement interne, recruter en externe implique de chercher le bon candidat hors des murs de l’entreprise. Sachez que cette démarche est indispensable lorsque votre activité est en forte croissance.

Certes, le coût d’un recrutement externe est plus élevé qu’un processus conduit en interne. D’ailleurs, selon NOVRH, une embauche en interne peut coûter 25 à 50% moins cher qu’un recrutement en externe. Cependant, ce dernier vous permet de disposer d’un grand vivier de candidat. Ce qui maximise vos chances de trouver le profil parfait. D’autant plus que les nouveaux talents apportent de nouvelles idées, participant à l’épanouissement de l’entreprise.

avantage et inconvenient du recrutement

Maintenant, vous savez comment calculer le coût d’un recrutement. Cette étape essentielle vous aidera à choisir entre l’internalisation et l’externalisation du recrutement. Certes, faire appel à l’externe peut, de prime abord, être plus cher. Mais les agences de recrutement ont un taux d’erreur très faible, minimisant ainsi le risque d’un recrutement raté. C’est justement l’un des avantages que vous aurez en sollicitant les services de Phénix Concilium, votre partenaire stratégique en recrutement ! Avec nous, vous bénéficierez d’un recrutement sur mesure, adapté à vos besoins et à vos moyens financiers.
Alors, faites appel à nous !

Nos autres articles :

le nouveau visage de l’emploi selon LinkedIn

le nouveau visage de l’emploi selon LinkedIn

Recrutement 2024 : le nouveau visage de l’emploi selon LinkedInEn pleine mutation, le marché de l’emploi de demain change de visage… La place croissante de l’IA générative, le rôle majeur de l’acquisition de talents et l’évolution des attentes des candidats conduisent...

Voir plus
le nouveau visage de l’emploi selon LinkedIn

le nouveau visage de l’emploi selon LinkedIn

Recrutement 2024 : le nouveau visage de l’emploi selon LinkedInEn pleine mutation, le marché de l’emploi de demain change de visage… La place croissante de l’IA générative, le rôle majeur de l’acquisition de talents et l’évolution des attentes des candidats conduisent...

Voir plus